rebecter


rebecter

⇒REBECTER, verbe trans.
Argot
A. — Réconforter, redonner du courage, des forces. La brise m'apportait une odeur d'herbe fraîche, très rebectante (SIMONIN, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 141). D'entendre les éloges que tous les hommes faisaient de sa défunte gagneuse rebectait un peu Paulo (Le Pt Simonin ill., 1957, p. 244).
B. — Empl. pronom. réfl.
1. Se reprendre, se refaire une santé. Ils voudraient jamais de toi, tel quel!... Ça je peux te le jurer à l'avance... Tu ferais peur à tous les majors!... Il faut d'abord que tu te rebèctes! Ça c'est l'essentiel!... Ils te videraient comme un malpropre!... T'imagines?... Ils prennent pas les soldats squelettes!... (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 693).
2. Se pourvoir en cassation. (Ds SANDRY-CARR. 1963).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1878 (RIGAUD, Dict. jargon paris., p. 291: Rebecter [se]. Se réconcilier); 1881 (ID., Dict. arg. mod., p. 325: Rebecter [se]. Améliorer sa position. Reprendre des forces); 1909 se rebecqueter « reprendre des forces (en boxe) » (L'Auto, 5 janv. ds PETIOT). Dér. de bec; suff. -eter, préf. re-, sous l'infl. de becter « manger », d'où la notion de « reprendre des forces » et « se rétablir ». Cf. dès la 1re moitié du XIXe s. 1829 rebéqueter « chanter une reprise de vers » (VIDOCQ, Mém. d'apr. ESN.), rebecter « répéter » (ID., Voleurs, t. 2, p. 54).

rebecter [ʀ(ə)bɛkte] v. tr.
ÉTYM. 1910, in Esnault; v. intr., « chanter un refrain » (redonner du bec), 1829; de re-, et bec. → Rebéquer.
Argot. Redonner du courage, de la force, de la santé à (qqn).(Compl. n. de chose) :
0 Les mâles, nature ! qui se voyaient distancés dans le rallye-bagatelle, ils essayaient dans la pénombre de rebecter leur standing défaillant (…)
Albert Simonin, Touchez pas au grisbi, p. 121.
——————
se rebecter v. pron.
Reconstituer ses forces, recouvrer la santé.Rétablir sa situation de fortune après des revers financiers.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rebecter — v.t. Refaire, rétablir sa santé, sa situation : Va te rebecter à la cambrousse. □ se rebecter v.pr. Se réconcilier …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Patois marnais — Parler régional de la Marne Parlée en France Région Marne Classification par famille   langues indo européennes …   Wikipédia en Français

  • rebecquer — rebéquer ou rebecquer (se) [ʀ(ə)beke] v. pron. ÉTYM. 1587; v. intr., 1532; rebechier, 1316; de re , et bec. → Rebecter. ❖ ♦ Pop. Protester, se rebiffer violemment. ❖ DÉR. Rebéqu …   Encyclopédie Universelle

  • rebectant — rebectant, ante [ʀ(ə)bɛktɑ̃, ɑ̃t] adj. ÉTYM. Mil. XXe; de rebecter. ❖ ♦ Argot. Qui redonne de la santé, rétablit, retape (fam.). ⇒ Fortifiant, reconstituant, remontant. 0 Le ciel s éclaircissant du côté des forts, et la brise m apportait une… …   Encyclopédie Universelle

  • rebéquer — ou rebecquer (se) [ʀ(ə)beke] v. pron. ÉTYM. 1587; v. intr., 1532; rebechier, 1316; de re , et bec. → Rebecter. ❖ ♦ Pop. Protester, se rebiffer violemment. ❖ DÉR. Rebéqueur ou rebecqueur …   Encyclopédie Universelle

  • rebéqueter — [ʀ(ə)bɛkte] v. ⇒ Rebecter …   Encyclopédie Universelle

  • rembiner — v.i. Arriver, venir, radiner. □ se rembiner v.pr. Se rétablir ; se rebecter …   Dictionnaire du Français argotique et populaire